Derniers sujets
» ma liste de minis
par qc mech Sam 04 Juin 2016, 10:30 pm

» Job 1: The Milk Run (honest!)
par Noirfatale Lun 25 Avr 2016, 12:02 am

» Ninja All-Stars
par Rathy Jeu 10 Mar 2016, 5:54 am

» Torin "McTwist" O'Neil
par Rathy Jeu 31 Déc 2015, 11:22 pm

» Joyeux Noël
par Noirfatale Dim 27 Déc 2015, 1:54 am

» what if lord Vador was Donald Trump
par Metalmek Ven 11 Déc 2015, 9:45 pm

» Battlebabes!
par Rathy Dim 06 Déc 2015, 5:15 pm

» "It's Shai Hullicious!", Pain en forme de ver de "Dune"
par Metalmek Dim 06 Déc 2015, 5:30 am

» Un rêve de gamer...
par qc mech Ven 30 Oct 2015, 11:11 pm

» Lazy compagny
par qc mech Ven 30 Oct 2015, 12:58 pm

Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Ryoko Owari - Le Scorpion se pique lui-meme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ryoko Owari - Le Scorpion se pique lui-meme...

Message  Noirfatale le Sam 26 Sep 2009, 10:14 am

Il y a bien longtemps, lorsque j'étais jeune et fougueux, j'ai observé un scorpion en plein désert. Des enfants se sont amusé a piéger celui-ci dans un cercle de flamme. ne voyant aucune issue, le scorpion se piqua lui même et mourut quelques instant plus tard. Je ne sais pas si le scorpion l'a fait par peur du feu, ou si il ne voulait pas laisser les enfant le torturer ou si ne voyant aucune issus il a simplement décidé de choisir de prendre son destin entre ses mains mais cette image est rester gravé en moi depuis ce temps et il m'arrive d'en rêver la nuit.

Alors que le poison qui coule dans mes veines emporte ma vie a chaque battement de mon coeur, force m'est de constater que nous ne sommes pas au dessus des batailles intestines au sein de notre propre clan.

En effet, lorsque les scorpions se battent entre eux, cela ce fait dans le plus grand secret. Personne n'en entend parler. Aucun témoin .

Ce qui rend le gâchis de la cité des secrets encore plus obscène que tout a mon avis.

Mon neveu et ses compagnons on tout de suite compris que tout cela n'était qu'une machination et que quelqu'un a tiré les ficelle affin de provoquer une guerre entre les trois famille de scorpions.

Je dois admettre que ca prend bien du courage et de la finesse pour manipuler les scorpions de la sorte et il me peine de réaliser que je ne vivrai pas assez longtemps pour connaitre le maitre derrière cette intrigue. Tant pis, mon neuveu devra s'occuper de cela seul.

"hola le vieux, ta pas l'air très bien..."

La petite Kunoichi que mon neveu a sauvé est enfin arrivé a ma demande.

"alors petite tu a trouve ce que mon neveu ta demandé?"

"ca pas été facile mais ouais j'ai trouvé le repère de Fade... Je sais même c'est quoi son vrai nom vous allez pas être content..."

"Parfais ne me dit rien, garde cela pour mon neveux. Tu as bien mémorisé mon journal?"

"Jusqu'à la dernière page"

"j'aurais aimer t'en apprendre plus mais le temps me manque. Tu va devoir prendre ma place plus tôt que prévu, mon neveux va avoir besoin de protection et nous ne pouvons faire confiance a personne de notre clan pour l'instant..."

"Mais je suis pas une bushi ni même une scorpion..."

"Parfait. Tu a toute ma confiance. Maintenant tu va devoir écrire le dernier chapitre de mon histoire."

"Pourquoi moi?"

"hum... parce que c'est très difficile de revenir des morts pour écrire sa propre épithète. Ne joue pas la petite gamine sans défense avec moi, je sais très bien ce dont tu est capable. Je t'ai bien observé et je sais que tu remplira cette tache de manière exemplaire. Maintenant il me reste une chose a accomplir et tu va devoir être témoin sans être vue. Après ma mort, récupère mon daisho et mon masque. Mes dernière instructions sont sur ce parchemin pour le regard de mon neveux uniquement. Ce rouleau est pour le Daimo. Allons y, il me reste peut de temps."

"tu a été empoisonné... qui ta fait ca?"

"Ça na aucune importance maintenant, je me suis déjà vengé moi même et si tout ce passe bien, j'irai même au delà. Suis moi et tache de ne pas être vue par personne..."

Sans attendre je sortit pour la dernière fois de la demeure des magistra... Le poison doit réduire mes sens car je suis incapable de trouver la kunoichi... J'ai bien choisi je crois...

Adieu mon neveu, je suis au regret de quitter ton service.

Un scorpion est toujours prêt a sacrifier son honneur pour la cause.

Sans plus attendre, je me mis en direction de ma destination finale...
avatar
Noirfatale
El Dictator

Messages : 1781
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryoko Owari - Le Scorpion se pique lui-meme...

Message  Noirfatale le Sam 26 Sep 2009, 11:40 am

Doji Nana regarda la ville des secrets de l'arrière du jardin ou elle résidait. Comme prévue les scorpions s'entretuait pour leur champs d'opium et avant la fin de la nuit ils perdraient la cité aux mains de la Licorne. Cette perte sera une gifle dont les scorpions auront bien du mal a se remettre.

Nana souria.

Le plus drôle c'est qu'elle n'avais presque rien a y voir. Elle avait simplement redu les choses plus facile. La vengeance est une force incroyable qui rend souvent les gens aveugle mais cette fois ci elle devait admettre que cette vengeance avait été mené de main de maitre...

Bien sur une fois les scorpions déchus, elle allait remettre les Licornes a leur place, après tout ils étaient responsable de ce beau bordel et elle avait toute les preuves nécessaires pour amener le véritable coupable a la justice.

Dommage pour lui qu'elle n'avait aucune intention de s'en remettre a celle-ci. Après tout elle devait rétablir des liens avec les scorpions et en leur donnant sur un plateau d'argent celui qui était derrière cette machination, les scorpions vont lui devoir une dette et il vont se débarrasser de ce vieux détritus qui a mit la mort de son fils au devant de son devoir envers la Licorne... Tant de machination pour venger la mort de son fils mort par l'opium...

Ironique.

Et une fois la mascarade terminé il ne restera plus qu'a régler le problème des magistrats. Elle avait bien espéré qu'ils se débarrasse de son petit fils mais ils avaient réussit non seulement a éviter ce piège mais en plus ils l'avait bien isolé et retiré complètement de la situation. Ce désagrément n'était surement pas étrangé a Saburo. Le fin renard avait encore une fois des siennes. Tant pis elle n'avait plus le choix de prendre des mesure affin de retirer Kojiro du jeu. La lionne quand a elle ne lui donnerais surement pas de problème une fois seule.

"Alors vous avez enfin trouver une manière de donner la ville au Kolat?"

La voix de Saburo etait claire et pleine d'humour et elle prit Nana par surprise... Elle se doutait bien qu'il devait avoir des doutes sur ses affiliations mais de les affirmer au grand jour... Elle n'avait plus le choix, elle devait le tuer maintenant. Pour une des rare fois elle ressentit une tristesse et de l'amertume...

"Pourquoi Saburo? N'avions nous pas convenue de ne pas nous revoir? N'avions nous pas décider de suivre le chemin de l'honneur et du devoir?"

"Oui et je le regrette bien aujourd'hui. Peut être aurions nous pus être heureux si j'avais accepté ton offre. Peut être qu'avec mon amour tu ne te serais pas tournée vers le Kolat pour emplir ce vide en ton coeur... Nous avions tout deux perdu nos époux, il n'y avait rien pour nous retenir. Nous sommes trops vieux pour continuer cette partie Nana... Notre histoire va bien mal se finir je le craint."

"tu aurais pus te raser le crane et devenir moine"

"Tu aurais pus me dire que tu a eu un enfant de moi"

Nana claqua les dents.

"touché. Si tu te sens trops vieux ce n'est pas mon cas, je suis au meilleur de ma forme"

"Les Kolats ont de nombreux avantages en effet. Mais cette vigueur et cette jeunesse est contre nature. Tout ce qui vit doit mourir."

"Ha! je n'ai pas l'intention de vivre éternellement, mais juste assez longtemps pour terminer mon travail. L'age des Kami est révolue, il est temps de prendre notre destin entre nos mains."

"Pauvre Nana, le destin du monde sur tes épaules... Dis moi j'aimerais bien savoir une chose avant de partir..."

"Tu veux savoir ou est notre fille?"

"non ca je le sait déjà. La cacher parmi les roturier de Ryoko Owari dans une famille de petit marchand... Elle méritait mieux non?"

"on ne mérite jamais rien. On doit tout gagner. Elle était au meilleur endroit pour savoir tout ce qui ce passe dans cette ville. Si tu ne me l'avait pas arracher elle aurait surement fait une très bonne recrue au sein du Kolat. Je me suis donné bien du mal pour la former convenablement..."

"tu parle de la manière que tu a fait assassiné ses parents adoptifs? de la manière dont tes agents l'on pendue et laissé presque morte? "

"C'est par le feu que l'on forge une épée Saburo."

"Notre propre fille... Tu aurait fait une redoutable Scorpion Nana..."

"Enfin que veux tu savoir alors?"

"Si je t'avais demander en mariage, aurait tu accepté?"

Nana souria tout en déposant son éventail au sol avant de se lever pour faire face a Saburo la main sur son sabre.

"Oui Saburo, j'aurais accepté. Dommage en effet... Je n'ai jamais tué une personne que j'aimais ..."

"Tu manie le mensonge comme une Scorpion mais avec l'arrogance d'une Grue... Alors va tu me fendre le coeur?"

"Je vois que tu en sais plus que je ne le croyait... alors disons que cela fais longtemps que je n'ai pas tuer quelqu'un que j'aime autant. Satisfait?"

"Ravis"

Les deux samouraï se firent face.

"alors tu ne me demande pas d'épargner ton neveux? Ou de ne pas impliquer notre fille au sein du Kolat?"

Saburo souria mais garda le silence.

"tu a bien raison, même si tu le demandait, je ne pourrais exaucer ton vœux. Finissons-en tu veux bien."
avatar
Noirfatale
El Dictator

Messages : 1781
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryoko Owari - Le Scorpion se pique lui-meme...

Message  Noirfatale le Sam 26 Sep 2009, 12:42 pm

Mouretsu n'en croyait pas ses oreilles.

Son monde venait de basculer sous ses pieds et elle aurait voulue crier de toute ses forces pour faire éclater ce cauchemar.

Sa raison refusait d'accepter ce qu'elle venait tout juste d'entendre.

Elle avait toujours sut au fond d'elle même que ses parents n'étaient pas ses vraie parent mais jamais elle aurait pus imaginer une telle chose.

Et soudainement tout tomba en place.

Saburo aurait put lui dire la vérité mais elle ne l'aurait jamais crue.

Elle voulut sauter dans le jardin et leur crier milles bêtises pour toutes les douleurs et les souffrances qu'elle avait subie mais elle était comme paralysé, fasciné par cette scène, incapable d'interrompre l'avènement du destin comme si les Kami eux même la retenait.

puis elle se rappela cette conversation qu'elle avait eu avec Saburo:

"Le mensonge est aisé a accepter alors que la vérité est bien amer. Tu aura un choix a faire mais sache que lorsque le moment sera venue et que tu connaitra la vérité qui te déchirera de l'intérieur, tu sera alors ton seul maitre et ce sera a toi de décider de ton destin."

"c'est quoi ca? des paroles de sage?"

"Non c'est le cadeau le plus précieux que je puisse te donner, a toi de voir comment tu va t'en servir."

Elle comprenait maintenant.

Rapide comme l'éclair, tout ce passa si vite qu'elle avait eu peine a voir le mouvement.

Saburo n'avait même pas put dégainer.

Une larme coula sur la joue de Nana...

Saburo souria de plus belle.

L'épée de Nana se trouvait en plein dans son coeur ce qui était très inhabituel comme coup de Iaijutsu. Les Katana étant généralement fait pour trancher et non pour pointer.

Saburo prit la main de Nana de sa main gauche ce qui emprisonna son épée en lui. Avant que Nana ne puisse se remettre de sa surprise, Saburo planta son tanto dans le coeur de Nana.

"Tu as prit mon coeur, je prend le tient."

La paralysie s'envola et Mouretsu accourut dans le jardin...

Nana fut complètement surprise par cette apparition.

Saburo la serra dans ses bras.

"Atari ma chère. Notre histoire se termine et nos descendant ont le choix."

Comment avait-il réussit a vivre assez longtemps pour amener son adversaire alors qu'il avait le coeur transpercé...

Puis tout devint clair.

Le poison. La couleur de la peau, la dilatation des yeux... Un poison qui ralentit le coeur... Le poison qui le tuait avait allongé ses derniers instants...

Mouretsu les regarda mourir, les deux enlacé dans une étreinte mortelle.

Elle voulut crier et hurler mais elle garda le silence et accomplit sa dernière volonté.

elle prit son daisho et son masque.

une simple feuille de riz tomba au sol alors qu'elle prit son katana.

Tu est libre de faire comme il te plait ma fille, c'est le cadeau le plus précieux que je puisse te donner... Saburo.

Le papier se consuma au contact de l'air, lorsque les cendres furent emporté par le vent, seul les morts se trouvaient au jardin.
avatar
Noirfatale
El Dictator

Messages : 1781
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryoko Owari - Le Scorpion se pique lui-meme...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum